Petites Conversations 7 comportements à prévilégier pour le travail à distance

Dans le cadre de La Petite Conversation diffusée en direct sur le site le DUX mieux manger, mieux vivre le 7 avril dernier, l’animatrice et ambassadrice du mouvement DUX, Lyne Gosselin, recevait la très populaire nutritionniste Isabelle Huot qui était invitée à venir suggérer des comportements à privilégier durant cette période d’isolement où la plupart de nos habitudes sont chamboulées.


1. L’importance de conserver une routine alimentaire

Bien qu’on puisse avoir l’impression de se sentir en vacances (télétravail, arrêt de travail temporaire ou autre), il importe de conserver une routine quant aux repas :

  • Déjeuner à 8h
  • Diner à midi
  • Souper vers 18h à table en famille (voir la NOTE D’ISABELLE)
  • Une prise de collations à toutes les 2 ou 3 heures

En période d’isolement, il est certes plus facile d’être en mode vacances tous les jours. Si, avant le confinement, vous aviez l’habitude de prendre un verre de vin les jeudis, vendredis et samedis, conserver cette habitude en se rappelant, par exemple, qu’une portion de vin raisonnable est de 5oz par jour.

Par ailleurs, on n’oublie pas les règles du Guide alimentaire canadien en ce qui a trait à une assiette équilibrée pour nos repas:  ½ en légume, ¼ en produits céréaliers ou féculents, et ¼ en protéines.

NOTE D’ISABELLE : Prendre les repas en familles sans distraction

On le dit souvent, mais ce n’est pas une bonne idée de prendre ses repas devant la télévision (les « mauvaises » nouvelles dans le moment) ou avec des appareils électroniques. Pendant qu’on mange, on veut avoir une relation positive avec les aliments. Les mauvaises nouvelles peuvent jouer avec l’alimentation soit en la coupant ou en mangeant par anxiété. Cela peut faire en sorte que l’on mange au-delà de son appétit réel.

2. Être à l’écouter de ses signaux internes de faim et de satiété

Il s’agit d’un exercice qui consiste à évaluer sa faim de 1 à 10 avant chaque repas. Ce n’est pas un exercice toujours facile à faire, mais il nous évite de trop manger. On peut refaire l’exercice après le repas :

  • Ais-je mangé trop vite?
  • Est-ce que je me sens trop plein?
  • Comment est-ce que je me sens?

Pour nous aider, on peut remplir le quiz jecoutemafaim.ca. Celui-ci nous permet de découvrir quel type de mangeur nous sommes. On peut également faire cet exercice avec les enfants en se rendant sur le site monéquilibe.ca. Cela leur permet à les aider à être attentifs à leurs signaux et mieux comprendre leur faim.

3. Cuisiner davantage

Puisqu’on peut avoir plus de temps à la maison et qu’on veut éviter de sortir pour aller à l’épicerie, pourquoi ne pas commencer à cuisiner et essayer des recettes ?

C’est le moment d’apprendre à cuisiner les bases comme le pain ou encore pour faire ses propres barres tendres et toutes ses collations. Cuisiner peut devenir un passe-temps qui peut, du coup, nous donner le droit à l’erreur,

4. Changer sa perception des aliments

Il faut cesser les pensées négatives en lien avec l’alimentation du genre « Je vais engraisser » ou « Je suis nul ».

Il faut savoir faire de la restructuration cognitive.

Par exemple, au lieu de se culpabiliser parce qu’on aurait mangé du chocolat, on se dit heureux d’avoir mangé du chocolat parce que ça nous fait du bien, parce que ça nous rappelle un bon souvenir. Il faut retrouver le plaisir dans nos actions.

5. Prendre un moment pour soi

Dans sa journée, il est important de prendre un vrai 30 minutes pour soi et qui nous fait du bien. Il peut s’agir d’une séance de yoga, d’une marche, de prendre un bain, de lecture ou de se faire un soin.

Cette période pour soi est importante, car il est important de pouvoir se retrouver durant une période où l’on vit 24h sur 24 avec les mêmes personnes.

6. Faire de l’exercice tous les jours

Selon votre âge et votre cardio, il existe de nombreux outils pour bouger chez soi : Cardio plein-air propose des capsules hebdomadaires gratuites, Énergie Cardio ou encore Josée Lavigueur. Avec le beau temps qui arrive, courir à l’extérieur peut être une autre option. https://cardiopleinair.ca/blogue/

7. Dormir suffisamment

Il est prouvé qu’un manque de sommeil va générer un besoin de fringales. Ça va jouer sur les hormones de satiétés. Il faut donc bien dormir.

Questions de consommateurs :

Comme nous sommes maintenant tout le temps à la maison, serions-nous à revoir nos portions de collations?

Quelle quantité de chocolat devrais-je manger par jour pour me faire plaisir?

Poursuivre avec

La Petite Conversation est diffusée en direct tous les mardis et jeudis à 11h sur la page Facebook de DUX mieux manger, mieux vivre. C’est un rendez-vous que vous que vous ne voudrez pas manquer, car vous pourrez poser vos questions en direct à nos experts invités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Marché DUX

Découvrez nos boîtes DUX contenant des produits sains qui faciliteront votre quotidien, pour vous aider à manger mieux. Des produits d’ici, choisis par nos experts pour leur valeur nutritive, leur goût et leur écoresponsabilité.

inner-banner
ACHETEZ
EN LIGNE !

Abonnement mensuelBoite Club DUX

25,00$

inner-banner
ACHETEZ
EN LIGNE !

Boîte DUXBoîte Anti-Gaspillage

19,99 $

inner-banner
ACHETEZ
EN LIGNE !

Boîte DUXBoîte Cocooning

49,99 $